14 juillet 2017

La Cavale fait réagir

-->
La Cavale a été sélectionné pour le prixAdolecteurs 2017-18. C’est la 2e édition de ce prix qui comporte 2 volets: littérature québécoise / canadienne (5 romans sélectionnés) et littérature étrangère (5 romans sélectionnés). Résultats en mars 2018…

Marie Allard dans La Presse: «Un habile roman qui saura accrocher les ados et leurs parents, dont les sujets durs (secte, viol, trafic d’armes) sont évoqués sans détails sanglants.»

Alexandra Grand dans Lurelu, critique enthousiaste. «Un roman qui provoque l'effroi et l'inquiétude, de façon impeccable, du début à la fin.»

Sur le site citeboomers : «Pour les ados de 14 ans et plus, et même notre équipe d’adulescents, on adoré cette histoire… on parle de trafic humains, et d’armes, ainsi que de sectes, des sujets criants d’actualités. 212 pages pleines de rebondissements, cela ferait un bon film.»

Genevièbe Bossé sur le blogue de Sophie lit, plus mitigée : «Les nombreuses péripéties vécues par les deux personnages contribuent au rythme du récit, rapide du début à la fin, qui plaira aux amateurs d’actions !»

08 juillet 2017

Moustiques de saison

Trois articles en quatre semaines qui tournent autour du même sujet, ça vaut la peine d'être souligné.
Dans une critique récente (10 juin 2017) d'un roman jeunesse qui traitait des moustiques, Marie Fradette a eu de très bons mots sur mon livre publié en 2015: «Ce monde apocalyptique avait déjà été imaginé, et de façon plus percutante, par André Marois dans Les voleurs du soir (La courte échelle), une dystopie nous propulsant dans le Québec de 2048.»
Lorsqu'on écrit au bord de la rivière Mastigouche dans Lanaudière, on ne peut ignorer la présence des moustiques, mouches noires, mouches à chevreuil, brulots... Ça peut influencer notre travail. Dans mon cas, ça m'a même inspiré pour le 3e tome de ma trilogie SF, où des nuées de maringouins ont pris possession du ciel québécois.
Nous vivons parait-il un été terrible pour les insectes volants et piqueurs. Un autre article du Devoir en date du 17 juin nous promettait une saison «propice aux moustiques». La réalité confirme la science: ça pique en masse cette année. Hors des moustiquaires, point de salut.
Une critique dans mon quotidien préféré confirme que le sujet est d'une actualité brûlante. Il s'agit d'un papier de Fabien Deglise au sujet de l'essai d'Érik Orsenna: Géopolitique du moustique, publié le 8 juillet. «On pourrait en vouloir à l’académicien de ne pas faire mention du Québec dans son livre, de notre boréalité particulièrement riche en parasites volants».
L'été ne fait que commencer et la pluie persistante confirme les pires prévisions; les bibites sont reines et nous ne sommes pas prêts de bouquiner ni d'écrire à l'air libre.
 


01 juin 2017

Palmarès + Incorruptibles


Ça a commencé par le 1er prix au palmarès de Communication-Jeunesse, pour Aux toilettes.
Une belle récompense, choisie par les membres des clubs de lecture. Les jeunes lecteurs québécois ont donc le même goût que leurs ami.e.s ontarien.ne.s.
C'est extrêmement gratifiant. On se sent choyés.
Ça a continué le lendemain, avec l'annonce du Prix des Incorruptibles, catégorie CE2-CM1, pour Le Voleur de sandwichs. En France! Il y a eu 49309 voix sur 110 672 votes. Soit environ 45 % de votants qui nous ont choisis. C’est énorme. J’avais envoyé un discours, au cas où l’on gagnerait. Il a été lu à la remise des prix, jeudi 1er juin, avec celui de Patrick Doyon.
Après le prix Peuplier de Toronto, la semaine dernière, c'est totalement incroyable.
La cabane de Jack London à Dawson City.
Maintenant, retour à la création et au calme. J'aimerais écrire une nouvelle histoire cet été.


22 mai 2017

Prix Peuplier, Toronto

Jeudi 18 mai 2017, ce fut une grande et belle fête au bord du lac Ontario. 2000 jeunes lecteurs francophones sont venus célébrer la littérature jeunesse en français. Ils étaient 5000 anglophones la veille.
Organisée par l'Association des Bibliothèques d'Ontario, la remise des trois prix était vraiment faite pour et par les enfants.
Notre album Aux toilettes a remporté le prix Peuplier et les fans étaient littéralement au rendez-vous (au premier rang).

Le trophée est l'oeuvre d'Abigail Plumb de l'école Beausoleil.




06 mai 2017

Whitehorse, YT

Je viens de finir une semaine d'animations dans les écoles francophones et d'immersion française de Whitehorse. Invité par le ministère de l'éducation du Yukon, j'ai rencontré 24 classes en 5 jours (mon record).
J'ai été très impressionné par l'importance du français ici. Le Yukon est le 3e territoire, après le Québec et le Nouveau-Brunswick, pour le nombre de francophones. Ils représentent près 13% de la population du territoire.
À l'école Holy Family, un groupe d'élèves part chaque année chasser le bison. On voit ici un de leurs trophées. 
J'ai eu droit à une page dans l'hebdomadaire L'aurore boréale, et à trois entrevues à Radio-Canada, dont une en anglais! On peut m'écouter ici.

Le territoire est immense, sauvage et superbe. Il ne reste qu'à l'explorer...



19 avril 2017

Vert de peur

Dans le cadre du festival Metropolis bleu, je participerai à deux animations destinées aux adolescent.e.s sous l'appellation «Vert de peur», autour du roman La Cavale.
Vendredi 21 avril à 10 h à la Bibliothèque de la Maison culturelle et communautaire de Montréal Nord.
Dimanche 23 avril à 14 h à la librairie Monet. L'animation créée par le libraire jeunesse Pierre-Alexandre Bonin promet d'être intense. Description ici. «Serez-vous en cavale? Ou pourchasserez-vous quelqu'un? Saurez-vous rester caché ou vous ferez-vous découvrir par ceux qui vous cherchent? »

Je participerai aussi à d'autres ateliers dans le semaine du 24 avril. Détails ici.

20 mars 2017

Bataille des livres

École à Satigny
-->
Je suis en Suisse du 20 au 24 mars pour une tournée dans les écoles, à linvitation de La Bataille des Livres, avec 18 auteurs de la francophonie. 
Au programme : 17 écoles visitées à Genève, dans le Valais et le canton de Vaud.
Présenter Le Voleur de sandwichs aux jeunes élèves suisses est assez génial.

Gâteau Hamburger

28 février 2017

Assassinats littéraires

Je reprends les lectures assassines que j'avais présentées à Québec en toutes lettres, cette fois-ci dans la cadre de la Nuit blanche.
Ça se passera à la librairie Gallimard de Montréal, le samedi 4 mars, de 21h à 1h.
Nous serons deux pour opérer: l'excellent auteur Laurent Chabin et moi-même.
On vous attend!

11 février 2017

Parc Laf'

-->Les éditions de lIsatis mont offert de participer à un ouvrage collectif rendant hommage à Montréal sous forme de courts poèmes. Libre à moi de choisir mon coin préféré.
Jai opté pour le Parc La Fontaine que jadore et où je cours à loccasion, pour le plaisir et aussi pour trouver linspiration. Cest donc le thème de mon intervention intitulée Parc Laf.
-->
Les illustrations du livre Montréal, jai quelque chose à te dire sont toutes de Philippe Béha.
On y retrouve 14 textes signés Franz Benjamin, Simon Boulerice, Angèle Delaunois, Christiane Duchesne, Rhéa Dufresne, Flavia Garcia, Élise Gravel, Marie-Sissi Labrèche, André Marois, Catherine Mavrikakis, Jacques Pasquet, Rodney Saint-Éloi, Gilles Tibo et Ouanessa Younsi.

-->

29 janvier 2017

La Cavale

-->
La Cavale est une histoire de traque et de survie.
Olivier doit fuir pour oublier tout ce qu’il a vu et surtout entendu. Mais avec son hypermnésie auditive, c’est impossible. Le moindre son se grave instantanément dans sa mémoire. William est aussi en cavale. Traqué comme un gibier. Il veut tenter sa chance ailleurs pour changer de vie et oublier son passé. Trois options s’offrent à eux : se noyer dans la masse, acheter un aller simple pour une destination inconnue ou se réfugier dans un coin isolé. Leur rencontre en propose une autre : échanger leur planque pour brouiller les pistes de ceux qui les poursuivent.
L’action se partagera entre deux caches - dans les bois de Mandeville et sur une île proche de Montréal -, deux parcours inusités et deux personnages qui se découvrent.
Un récit prenant, documenté et actuel.
Un polar pour les ados, publié par Bayard Canada, collection Crypto, 212 pages.